goinfrer


goinfrer

goinfrer (se) [ gwɛ̃fre ] v. pron. <conjug. : 1>
• v. 1628; de goinfre
Fam. Manger comme un goinfre. bâfrer, se bourrer, s'empiffrer, se gaver. Se goinfrer de pâtisseries.

goinfrer (se)
v. Pron. Se gaver.

⇒GOINFRER, verbe trans.
Familier
A. — Qqn goinfre qqc.
1. Vieilli. Manger en goinfre. Synon. pop. bâfrer, bouffer. Combien fait-on d'huile, combien goinfre-t-on de pommes de terre? (FLAUB., Corresp., 1850, p. 203).
2. Usuel, emploi abs. Il ne fait que goinfrer. Quel ennui, se rendre à la Bamba, au lieu de rester à goinfrer avec les compagnons! (MARAN, Batouala, 1921, p. 1181). Il avait goinfré avec un muet acharnement, une hypocondrie farouche et irrassasiable (ARNOUX, Zulma, 1960, p. 156).
B. — Qqn goinfre qqn de qqc.
1. Faire manger quelqu'un avec excès. Synon. bourrer, empiffrer (fam.), gaver. De chouettes gens (...) qui me goinfrent de repas au Quirinal (TRIGNOL, Pantruche, 1946, p. 198).
Emploi pronom. réfl. Synon. se bourrer, s'empiffrer (fam.), se gaver. Une de ses marottes était de chercher des poids lourds afin d'aller se goinfrer avec eux en Amérique (TRIGNOL, Pantruche, 1946p. 41).
2. Arg. Fournir largement en. Synon. arg. arroser. Tous mes crevards, que je dois goinfrer de pognon, pour (...) qu'ils aient pas le temps (...) de devenir curieux (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 204).
Emploi pronom. réfl. ,,Toucher beaucoup d'argent dans une opération régulière ou non`` (LE BRETON Argot 1975). J'ai pas l'intention de me goinfrer de la part de Riton (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953p. 170).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. : [Vers 1628, BL.-W.1-5]; 1642 (OUDIN). Dér. de goinfre; dés. -er.

goinfrer [gwɛ̃fʀe] v.
ÉTYM. 1642; de goinfre.
———
I V. intr. Vx ou régional. Manger comme un goinfre. Bâfrer. || Il goinfre comme un porc. || Arrête de goinfrer !
1 Ce n'est pas une calomnie de montrer le roi et la reine goinfrant, se soûlant, titubant pendant que le peuple crève de faim (…)
S. de Beauvoir, Tout compte fait, p. 220.
———
II V. tr. Faire manger (qqn) abondamment. || Il faut nourrir cet enfant, pas le goinfrer. || Goinfrer qqn de (et nom de nourriture).Faux pron. || Se goinfrer qqch., le manger avidement, en goinfrant. — ☑ Loc. fam. Faut se le goinfrer, se le faire, se le farcir.
2 (…) et ces années — si consistantes pourtant, « faut se les goinfrer » — se liquéfient et s'évaporent à mesure : même la mémoire n'en retiendra rien.
A. Sarrazin, la Cavale, p. 378.
——————
se goinfrer v. pron.
Manger beaucoup et avidement. Empiffrer (s'). || Il se goinfre à s'en faire péter la sous-ventrière.Se goinfrer de pâtisseries. Enfiler (s').
DÉR. Goinfrade.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • goinfrer — Goinfrer. v. n. Prendre avec excez le plaisir de la bonne chere, faire desbauche à table. Il aime à goinfrer. il ne fait que goinfrer …   Dictionnaire de l'Académie française

  • goinfrer\ se — goinfrer (se) [ gwɛ̃fre ] v. pron. <conjug. : 1> • v. 1628; de goinfre ♦ Fam. Manger comme un goinfre. ⇒ bâfrer, se bourrer, s empiffrer, se gaver. Se goinfrer de pâtisseries …   Encyclopédie Universelle

  • goinfrer — (SE) vp. , bâfrer, s empiffrer, se gorger, se morfaler, se gaver, manger goinfrer gloutonnement // avidement, se bourrer (de nourriture), dévorer, bouffer : glyofâ vi. (Albanais.001.CHA.), R. => Dévorer ; s borâ <se bourrer> vp. (001) ;… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • GOINFRER — v. n. Manger beaucoup et avidement. Il est populaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GOINFRER — v. intr. Manger beaucoup et gloutonnement. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • goinfrer — (goin fré) v. n. Terme familier. Manger beaucoup, gloutonnement, malproprement.    Il se conjugue avec l auxiliaire avoir. ÉTYMOLOGIE    Goinfre …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • goinfrer (se) — v.pr. S approprier, faire des profits …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • se goinfrer — ● se goinfrer verbe pronominal ou, vieux, goinfrer verbe intransitif Populaire. Manger (de quelque chose) avec avidité : Se goinfrer de chocolat. ● se goinfrer (synonymes) verbe pronominal ou, vieux, goinfrer verbe intransitif …   Encyclopédie Universelle

  • bâfrer — [ bafre ] v. tr. <conjug. : 1> • 1740; baufrer 1507; du rad. onomat. baf → bafouer; baffe ♦ Fam. Manger gloutonnement et avec excès. ⇒ bouffer. « Ils engloutirent le saucisson, bâfrèrent le canard » (Fallet). Qu est ce qu il bâfre ! ⇒fam.… …   Encyclopédie Universelle

  • gorger — [ gɔrʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1220; de gorge 1 ♦ Rare Remplir (qqn) de nourriture jusqu à la gorge, avec excès. Gorger un enfant de sucreries. Cour. SE GORGER v. pron. ⇒ se bourrer, s empiffrer, se goinfrer. « Gorgés de vin et de… …   Encyclopédie Universelle